AIR JORDAN : L’ORIGINE DE LA LÉGENDE

Comment Jordan a-t-il conquis l’univers des sneakers apre s avoir enflamme les parquets de la NBA ?

Que l’on soit fan ou non de basketball, le nom « Jordan » est synonyme pour tout le monde de légende. Les performances de l’ancien n°23 des Chicago Bulls ont effectivement marqué à jamais l’histoire du sport, à tel point que même les plus jeunes, qui ne l’ont jamais vu jouer, le considèrent comme le meilleur basketteur de tous les temps. Pour d’autres, « Jordan » est davantage connu sur le plan de la mode car, derrière le phénomène sportif, se cache une icône du sportswear dont vous pouvez retrouver une partie de l’univers sur Sportposition.

Nous vous proposons aujourd’hui sur le blog de revenir sur la naissance de cette icône, avec l’aide du site spécialisé sneakerstyle.fr, qui propose chaque semaine un condensé de l’actualité des sneakers ainsi que l’histoire des baskets les plus populaires.

Saison 1 – Episode 1 : la Air Jordan 1

Sans surprise, le mythe Michael Jordan et celui de sa marque, la Jordan Brand, sont nés en même temps, au milieu des années 80. A cette époque, Nike est un tout jeune équipementier qui cherche à investir le basketball après s’être fait connaître dans le monde de l’athlétisme avec sa Cortez, une silhouette également disponible chez Sportposition dans plusieurs coloris pour toute la famille. Après avoir mis tout le monde d’accord avec sa Air Force 1, la firme au Swoosh, célèbre logo en forme de virgule inversée, va se rapprocher d’un jeune joueur universitaire sur lequel elle va tout miser. Ce joueur, c’est bien évidemment Michael Jordan.

David Folk, l’agent de celui que l’on surnommera plus tard « His Airness », négociera pour son protégé un contrat de 5 ans évalué à 2,5 millions de dollars alors qu’il n’avait pas encore joué la moindre minute au niveau professionnel.

Pour ses grands débuts dans la prestigieuse ligue de basketball américaine, Michael Jordan portera une paire de Nike Air Ship, le temps de laisser le designer Peter Moore terminer la création de la première véritable chaussure de MJ : la Air Jordan 1. Celle-ci fera son apparition aux pieds du rookie quelques semaines après le coup d’envoi de la saison. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne laissa personne indifférent. A commencer par le principal intéressé, qui n’était pas emballé par ses couleurs. Et pour cause, la Air Jordan 1 originale était rouge et noir, comme la tenue des Bulls, alors que la tendance était alors au blanc. D’ailleurs, la ligue elle-même décidera de la bannir parce qu’en plus d’être une tendance, le blanc était surtout une obligation.

Aucune importance pour Nike qui passera outre cette interdiction en s’acquittant de l’amende de 5000 dollars infligée à son égérie pour chaque match joué avec la Air Jordan 1. Dans l’ensemble, elle était assez proche de la Air Force 1, avec une tige haute en cuir et une épaisse semelle dotée d’un coussin d’air, pour l’amorti, en dessous du talon. Sur sa semelle extérieure, Peter Moore avait aussi intégré un point de pivot circulaire, à l’avant du pied, ce qui lui conférait une excellente stabilité. Elle arborait un Swoosh imposant sur ses panneaux latéraux ainsi qu’un logo inspiré de l’aviation, qui fut rajouté au mois de mars 1985.

Michael Jordan et sa première paire de baskets signature défieront définitivement la chronique en 1986. Au cours du second match du premier tour des playoffs, face aux Boston Celtics, Jordan inscrira un total de 63 points, laissant ses coéquipiers et ses adversaires bouche bée. Larry Bird, star de Boston, déclarera après la rencontre : « Je crois que c’était Dieu déguisé en Michael Jordan ». Nous lui laisserons le mot de la fin pour conclure ce premier épisode dédié à la saga Jordan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top